Rechercher

Les émotions réprimées se gravent dans notre corps

Mis à jour : oct. 9


émotions thérapie sophrologie coaching relaxation hypnose aix en provence la duranne france belgique suisse

Savons-nous réellement ce qu’il se passe dans notre esprit? Nous connaissons-nous nous-mêmes ? Savons-nous contrôler ce qu’il se passe en nous pour que cela n’affecte pas ceux qui nous entourent de façon négative ?


Connaître nos émotions réprimées sera notre arme la plus puissante pour comprendre notre comportement.


Chaque émotion réprimée laissera sa marque sur notre comportement, à travers des patrons émotionnels qui décideront pour nous.

C’est pour cela que, dans l’actualité, on accorde une très grande importance à la connaissance de nos émotions réprimées.


Elles impliquent de nous connaître nous-mêmes, de nous donner l’opportunité d’identifier ce qu’il se passe en nous pour le gérer et agir en faveur de ce que nous ressentons.

Comprendre les émotions réprimées signifie connaître notre identité


Connaître ce qu’il se passe en nous signifie se connaitre soi-même. Les émotions réprimées sont celles que nous ne voulons pas écouter ou auxquelles nous n’accordons pas beaucoup d’importance. Or, ce sont également elles qui deviennent de plus en plus fortes et finissent par diriger nos comportements et pensées.

Connaître nos émotions nous donnera l’opportunité de savoir pourquoi nous agissons d’une façon ou d’une autre. Chacun filtre les situations en fonction de ses sentiments; c’est pour cela que chacun agit aussi d’une façon différente.


Nos expériences nous poussent à voir le monde d’une manière spéciale et unique.


Chaque situation génère en nous une émotion distincte; nous connaître nous permettra donc de comprendre la façon dont nous agissons.


Lorsque nous réprimons des émotions comme la colère, lorsque nous nous laissons guider par la peur, lorsque nous ne nous permettons pas d’être tristes, lorsque notre honte se renforce ou lorsque c’est notre douleur qui parle, nous laissons libre cours à un fonctionnement indépendant des émotions non gérées.

Et c’est à ce moment précis qu’elles parleront à travers nos actions.


Une étude sur les émotions réalisée par l’Université de Stanford a révélé que les individus qui avaient tendance à réprimer leurs sentiments réagissaient avec une plus grande activation physiologique que d’autres qui affichaient de l’anxiété ou de la rage.


Il est donc normal que ces individus qui n’expriment pas leurs sentiments ou ont plus de mal à le faire présentent davantage de problèmes somatiques comme des tensions musculaires, des maux de tête, des réactions dermatologiques ou des maladies plus compliquées.


Leurs émotions se retournent et trouvent une voie de canalisation à travers des méthodes moins fonctionnelles pour nous.


émotions thérapie sophrologie coaching relaxation hypnose aix en provence la duranne france belgique suisse

La mémoire de notre corps et notre esprit

Nous faisons parfois face à des situations au cours desquelles nous réagissons d’une façon qui nous surprend. Cela est dû à la mémoire de nos expériences, que nous intégrons parfois de manière consciente et, d’autres fois, de façon inconsciente.


Lorsque nous réprimons des émotions, nous les laissons s’infiltrer dans notre mémoire sans nous en rendre compte. Notre travail consiste ici à savoir ce qu’il nous arrive et ce que nous ressentons à chaque instant. Si nous ne savons pas identifier nos émotions, nous ne pourrons pas les gérer adéquatement.

Ainsi, pour commencer, nous devons être attentifs et les laisser parler lorsque elles le réclament.


Si nous ne respectons pas cette étape, nous les réprimerons et les laisserons agir en solitaire, de façon totalement autonome.


Dès que nous nous écoutons, nous sommes capables de comprendre et de gérer notre comportement. Nous pouvons ainsi agir d’une manière compréhensible et intégrée. Ce n’est que lorsque nous laissons nos émotions réprimées s’exprimer que nous nous permettons de connaître notre véritable identité.

Exprimons les émotions à temps, n’attendons pas d’exploser

Il est très important d’apprendre à parler avec le cœur pour communiquer adéquatement avec les autres. Cela semble facile, mais il n’en est rien. Ceci est d’autant plus compliqué que cela ne se résume pas seulement dire et savoir comment dire, mais également à le faire à temps. Il n’existe qu’un seul moyen pour apprendre à le faire : exprimons les émotions.


Nous ne devrions pas uniquement parler de ce que nous ressentons lorsque tout va bien. En effet, il est beaucoup plus important de le faire lorsque les choses vont mal.


Si nous nous sentons offusqué, dérangé ou confus, la solution n’est pas de rester silencieux. Exprimons les émotions. Parlons de ce que nous n’apprécions pas. Ne permettons pas que cela reste enfui en nous et commence à nous faire du mal.


Il n’existe pas de formule exacte pour déterminer ce qui est ou n’est pas une bonne communication émotionnelle. Cependant il existe un principe qui peut nous guider.

Celui-ci dit : exprimons les émotions lorsque le désir de le faire est très fort. Lorsque, nous sentons que notre bien-être immédiat en dépend.


Il est vrai que sous des états d’irritation ou de colère surgit un fort désir de dire la première chose qui vient à l’esprit. Nous regrettons la plupart du temps d’avoir cédé à cette impulsion car cela n’a finalement pas servi à exprimer ce que nous voulions dire. Au lieu de cela, nous blessons et bloquons la communication.

C’est pourquoi un autre des principes de la communication émotionnelle adéquate est celui de ne pas s’exprimer dans les moments d’extrême exaltation.


Ne parlons et n’agissons pas sous ces états. Il convient alors de respirer afin de nous stabiliser et faire fonctionner correctement notre esprit.


émotions thérapie sophrologie coaching relaxation hypnose aix en provence la duranne france belgique suisse

Les émotions positives et négatives


Il est toujours plus facile d’apprendre à parler avec le cœur à partir d’émotions positives.


En effet, chaque fois que nous sentons quelque chose de positif, nous ne devrions pas le garder pour nous. Il s’agit d’un bon moyen de commencer à relier les émotions et les mots, sans trop d’intermédiation de la pensée.


En d’autres termes, il s’agit d’une manière d’alimenter la spontanéité.Il est toutefois nécessaire d’être plus prudent avec des émotions négatives. Nous sommes souvent éduqués pour réprimer ces émotions négatives.


Elles ne sont pas considérées comme convenables mais comme une source de conflit. C’est pourquoi il n’est pas rare que nous soyons éduqués dans l’idée que nous devons toujours les enfermer ou les déguiser. Cela finit par être très nocif. Nous utilisons le terme « émotions négatives » à des fins didactiques. Cela ne signifie cependant pas que les émotions négatives sont malsaines.


Elles peuvent également être saines. Nous sentons simplement ce que nous sentons. Et tout ce que nous sentons a une cause.


Ce sont parfois la tristesse, la colère, l’indignation et tout ce que nous cataloguons habituellement comme « négatif », qui conduit à évoluer, à grandir, à résoudre des situations problématiques latentes.

Elles commencent comme une perturbation et finissent comme une explosion

Lorsque quelque chose nous dérange, ou nous énerve, ou génère en nous le rejet, nous éprouvons un sentiment de déplaisir. Nous voulons éliminer cet inconfort. Il s’agit de la raison pour laquelle nous décidons souvent d’ignorer ce que ces émotions nous disent. Ceci est inapproprié.


En niant que nous sentons ce que nous ressentons, ou en le réprimant, nous ne faisons que le reléguer à un endroit en nôtre intérieur où il se loge telle une bombe à retardement. Cela s’applique particulièrement aux émotions négatives qui surgissent face à des situations que nous considérons pertinentes.


Se taire n’est pas une option.

Si nous nous taisons, il est très probable que ce conflit latent explosera à un moment donné, presque toujours de la pire façon. Parfois avec de grandes manifestations de colère. Parfois, avec des comportements qui blessent les autres. Les émotions nuisibles trouvent toujours un moyen de s’exprimer.

Par conséquent, lorsque nous éprouvons une certaine perturbation dans nos émotions, ne les laissons pas sortir.


Examinons attentivement ce qui se passe. Identifions exactement quelle émotion ou quel sentiment elles nous provoquent. Une fois que nous aurons fait cela, exprimons les émotions. Avec sérénité, avec tact. Avec en outre la volonté de parvenir à un accord et de ne pas laisser libre cours à nos passions.


Une personne qui sait dire les choses au bon moment, de façon claire et sans blesser, est certainement davantage préparée à élever le niveau de toutes ses relations. Cela évite une myriade de problèmes et de préoccupations.


Il est temps de réagir: La sophrologie et l’hypnose peuvent vous aider !

Mon objectif : vous accompagner en toute bienveillance vers un mieux-être, un épanouissement de votre personnalité, de vos émotions, vous apprendre à vous apaiser, vous détendre et révéler vos potentiels par la pratique de la Sophrologie.


Pour vous tenir au courant des nouveautés, y compris des conseils et des articles intéressants, n’hésitez pas à consulter le Blog.

Vous pouvez me contacter directement par mail: danielapuccinisophrologue@gmail.com ou sur le site: https://www.sophroattitude.fr


Si je ne vous réponds pas c’est que je suis en consultation, lassez- moi un message, je vous rappellerai.

Chaleureusement,

Daniela PUCCINI

Thérapeute en Sophrologie et Praticienne en Hypnose Ericksonienne


1 vue

© Daniela PUCCINI  Thérapeute

Sophrologie-Hypnose Ericksonienne-Coaching

& Relaxation

Aix-en-Provence, La Duranne 

Plan du site         Mentions Légales        CGV

Ce site a fait l'objet d'un enregistrement auprès de la CNIL

SIRET 790 083 604 00021

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now