top of page
Rechercher

L’impact de la sophrologie sur nos hormones, équilibre, bien-être SANTe, notre comportement.

L'effet  de la sophrologie sur nos hormones, notre équilibre, notre santé, notre comportement La dopamine : l’hormone de la joie, génère l’excitation, l’envie de faire, de découvrir. A chaque fois que nous éprouvons de la joie, notre corps produit de la dopamine.

Nos hormones conditionnent notre comportement, notre équilibre, bien-être, et notre santé, Un déséquilibre hormonal peut parfois même nous mener à une dépression ou à voir et sentir notre réalité de façon très différente. Nous aimons penser que nous avons le contrôle sur notre comportement et nos pensées. Mais il n'en est rien. Ce sont nos hormones qui mènent la danse.

La moindre altération au niveau de nos hormones peut altérer notre santé, notre équilibre, bien-être et notre comportement.


Les hormones et les émotions qu'elles contrôlent :

1. La dopamine : l’hormone de la joie, génère l’excitation, l’envie de faire, de découvrir. A chaque fois que nous éprouvons de la joie, notre corps produit de la dopamine. Vous vous sentez très motivé, vous êtes de bonne humeur ou encore vous êtes addict à quelque chose ? C’est encore la dopamine qui en est le responsable. La dopamine est ainsi un élément très important pour l’équilibre de l’organisme. La baisse de dopamine entraîne des troubles comportementaux, des tremblements, un ralentissement des mouvements, une rigidité musculaire, une difficulté à analyser des informations…

2. Le cortisol : l’hormone du stress et de l’anxiété. Face à une situation désagréable, l’hypothalamus active la production de cortisol, Si le stimulus est prolongé, elle provoque des tensions dans le corps, boule au ventre, respiration saccadée… Le souci c'est quelle est secrétée en continue lorsque nous sommes submergé de soucis, de problèmes.

3. L’ocytocine : l’hormone du plaisir favorise la majorité de nos comportements sociaux, comme les relations de couple, la sexualité, l’amitié, le besoin de prendre soin de nous. Une baisse des niveaux d’ocytocine peut entrainer l’apparition d’états dépressifs, de tristesse, de fragilité émotionnelle et d'un manque d’empathie. Par son action anxiolytique, elle pousse à entrer en contact avec autrui, à faire confiance, à être empathique.


4. La mélatonine : l’hormone du sommeil intervient dans nos cycles de sommeil et de veille, elle freine le vieillissement prématuré et agit comme un protecteur neurologique. La baisse de mélatonine joue également un rôle dans la perte de l'attention, les pertes de mémoire et sur les maladies neurodégénératives.

5. Les endorphines : les hormones anti-douleur réduisent la perception de la douleur, un peu de la même façon que la morphine et la codéine. Ainsi, un bon taux d’endorphines permet de ressentir des états d’euphorie et de bien-être. On ressent ces états lorsque nous faisons du sport, lorsque nous dansons, lors des relations sexuelles, lors de bon moments en famille et entre amis, lorsque nous mangeons.

6. L’adrénaline : l’hormone du danger. A la moindre menace, l’hypothalamus envoie de l’adrénaline dans le sang. Nous sommes prêt à nous battre, à fuir ou à prendre une décision. Elle nous permet d'activer notre instinct de survie. Cependant, en excès, elle développe l'anxiété et en déficit la dépression, la chute de motivation, l'indécision, l'apathie.


7. Les hormones thyroïdiennes favorisent notre bien-être, notre humeur et notre bonne santé de façon générale. Le stress impacte le fonctionnement thyroïdien d'où l'importance de ne pas le laisser s'installer.


Alors comment faire si ce n'est pas nous qui avons le contrôle ?

Gardons en premier lieu à l'esprit que de nombreux déséquilibres hormonaux peuvent se réguler en favorisant une alimentation saine, en pratiquant un sport, en gérant notre stress, en étant suivi régulièrement par un médecin et (ou) un thérapeute.


Et la sophrologie dans tout ça ?

Chaque sensation, pensée, émotion, agréable ou désagréable, modifie l’équilibre de notre système hormonal. ​Face à chaque situation, notre cerveau opère des réglages et active la sécrétion des diverses hormones. La sophrologie va venir modifier nos sensations, nos émotions négatives grâce au principe d’action positive. Toute action positive se répercute favorablement sur notre corps et notre esprit, allant même jusqu’à réguler nos hormones.


Les outils utilisés sont des exercices simples :

​- de respiration,

- des contractions et relâchements musculaires,

- des techniques de relaxation,

- des visualisations positives,

Ces techniques combinées vont induire une détente combinée du mental et du corps permettant ainsi au cerveau de réguler la sécrétion d’hormones. Cela va permettre de laisser émerger des informations (pensées, émotions, sensations…), de prendre conscience de capacités stockée dans son inconscient et de mobiliser ses ressources.


Dès lors que nous mobilisons régulièrement notre cerveau et notre corps de façon positive, nous nous mettons à produire des hormones comme la sérotonine, les endorphines… qui sont des hormones de bien-être. Voilà comment la sophrologie agit sur nos hormones et sur notre comportement, nos pensées.

Si vous souhaitez travailler sur un point particulier ou, simplement, si vous préférez aborder le sujet de façon confidentielle, les consultations (CABINET ou TÉLÉCONSULTATION) vous apporteront certainement la solution recherchée.


CONSULTATIONS EN CABINET OU TÉLÉCONSULTATIONS - FRANCE et à L'international sur RDV, du LUNDI au VENDREDI de 9h à 20h et SAMEDI de 10h à 18h. (Également entre 12h et 14h)


N'hésitez pas à m'écrire si vous avez des questions ou interrogations : contactsophroattitude@laposte.net Site web: https://www.sophroattitude.fr


NOTA : Lors d'une séance je ne réponds pas au téléphone, pour le confort de mon patient. Je vous invite à laisser un message avec l'ensemble de vos coordonnées et je prendrai contact avec vous dès que je serai disponible.


A​​​​​​​ bientôt pour traiter d'autres sujets passionnants.


22 vues0 commentaire

Comentários


bottom of page